LES IMMORTELS
Acrylique sur MDF, formats variables, 2018


GRAALS
Cire, formats variables, 2018



PANTHÉON
Micro-édition
printemps 2018


PANTHÉON

"Aujourd'hui, seule compte l'action de l’individu qui ne révèle que l’individu, la part en quelque sorte purement personnelle de l’individu quelconque, dont l’exploit est lui-même quelconque, ce qui signifie que n’importe quel exploit est légitime – comme en témoigne le Livre Guinness des records."*

S’il est une constante remarquable dans l’œuvre de Thomas Tudoux, c’est cette capacité d’éprouver, à travers une multitude de formes – dessin, vidéo, texte, installation – la frénésie de nos sociétés contemporaines. L’artiste scrute le monde de l’entreprise, le système éducatif, l’espace urbain ou encore les fictions pour y déceler les manifestations d’hyperactivité ou de dépassement de soi comme autant de mécanismes conditionnés par notre mode d’existence collective.
Invité en résidence à Orsay, il investit la Crypte de peintures sur bois à l’effigie des recordmen du Guinness book. Intitulée LES IMMORTELS, cette série de tableaux singe la naïveté propre aux ex-voto et emprunte aux Primitifs italiens leurs fond monochrome et perspective empirique. Ainsi Thomas Tudoux procède à une transcription de ces records dérisoires en évènements historiques dont les représentations évoquent les miracles religieux ou scènes de martyrs. Et l’on conçoit alors le corollaire de ce bouleversement opéré par l’artiste : assimiler le sport et la religion en instaurant ces champions loufoques comme divinités héroïques de notre époque.
Entre la femme aux ongles les plus longs et l’homme le plus poilu, un arbitre/démiurge trône sur une fleur de lotus et orchestre le déroulement des records. La Crypte est désormais envisagée comme le lieu d’un culte inédit, celui de la performance. Cette fonction nouvelle est confortée par la présence de GRAALS, ensemble de cierges aux allures de trophées. Là encore, les registres du sport et de la religion se mêlent en un objet symbolique. Ces coupes de cire célèbrent moins la victoire que la vanité de cette gloire éphémère. Au caractère immuable de la peinture, elles opposent leur inexorable délitement.
À travers l’installation PANTHÉON, Thomas Tudoux tente de déchiffrer nos mythologies contemporaines en proposant une relecture de notre hypermodernité par le prisme de l’Histoire.


*Alain Ehrenberg, LE CULTE DE LA PERFORMANCE, Calman-Lévy, Paris, 1991

PANTHÉON

Exposition
du 16 mai au
18 juin 2018

à La Crypte d’Orsay

Thomas Tudoux investit la Crypte pour présenter une série d’ex-voto racontant les exploits du Guinness Book des Records ainsi qu’un ensemble de sculptures en cire prenant la forme de trophées. Des trophées sportifs aux autels votifs, des recordmen d’aujourd’hui aux sacrifiés bibliques, PANTHEON brouille les pistes et présente l’homme contemporain en martyr de la performance.