FAISEURS
crayon bleu sur mur,
dimension variable, 2009


(détail)


LES INSTRUCTIONS
impressions numériques, 2009


Lire attentivement ce mode d’emploi car il contient des informations importantes. Pour une bonne compréhension, sa lecture prend une minute et quarante secondes.

Visiter Hyperactivité est plus agréable quand vous êtes détendu et confiant. Si vous avez pris le temps de bien comprendre à l’avance comment visiter Hyperactivité, vous serez à même d’apprécier pleinement ce moment, sans que rien ne vienne le perturber. Visiter Hyperactivité de manière optimale prend dix minutes et dix secondes.

Avant tout, mettre votre téléphone portable en silencieux. En cas de visite groupée, faire vos éventuels commentaires à voix basse afin de ne pas incommoder les autres visiteurs.

Debout dans les escaliers, lever les yeux vers le mur se situant face à vous. Votre position actuelle vous permet d’avoir une vue complète de Faiseurs. Descendre cinq marches et faire trois pas afin de l’examiner en détail. Effectuer un déplacement latéral de trois pas pour l’appréhender sur toute sa largeur. Se reculer de trois pas et le contempler à nouveau dans sa globalité. Pour une satisfaction et une réflexion optimales, regarder Faiseurs prend trois minutes.

Se retourner et faire deux pas en direction de Fainéant. Se placer de manière à ne pas gêner les éventuels visiteurs. Arrivé au cours de la vidéo, attendre le carton signalant le début pour la regarder en entier. Un visionnage complet prend une minute.

Se retourner et faire six pas. Arrivé dans la seconde salle d’exposition, regarder l’ensemble de Listes. S’avancer de cinq pas vers l’impression située à l’extrémité gauche du mur. La regarder, lire les inscriptions qu’elle comporte puis faire un pas vers la suivante. Faire de même pour les vingt impressions présentées au mur. Chaque lecture prend huit secondes pour un total de deux minutes et quarante secondes. S’approcher du classeur. Le feuilleter avec soin et ne pas sortir les impressions des fiches plastiques. Une lecture optimale du classeur prend une minute et trente secondes.

Utiliser la minute restante pour déambuler dans l’exposition afin de considérer la mise en espace des travaux.

Conservez cette notice pour archiver cet instant.


(détail)


LISTES
impressions numériques
et classeurs, 2008


(détail)


(détail)


(détail)


FAINÉANT
vidéo couleur,
1 min, 2008


HYPERACTIVITÉ

Hyperactivité est construit autour d’une réflexion sur la relation Temps/Travail.

Provenant de la vidéo FAINÉANT, un tic-tac emplit l’espace d’exposition. Mais ce temps n’est pas rythmé par la trotteuse d’une horloge : il s’agit d’un geste humain. Ce travailleur temporel tente t-il d’égaler Chronos en créant le temps afin de mettre en place le rythme de l’organisation humaine ? Ou au contraire, dans sa pleine position de mortel, préfère-t-il réduire ses vaines actions à la simple scansion du temps ?

Au temps codifié nous répondons des gestes codifiés: il faut bien remplir ce temps qui nous est compté. Sur le mur faisant face à la vidéo se trouve FAISEURS. Bien que sorties de leurs contextes spatiaux temporels, nous reconnaissons les postures adoptées quotidiennement par chacun de nous. Alphabet gestuel où condensé de vie ? Réduit ainsi nous sommes plus en présence d’un insecte agitant ses pattes dans le vide que d’une existence singulière. Présentation de gestes automatiques et anodins qui ne semblent pas poser de questions. Habituels, nous les vivons chaque jour sans y penser, sans remarquer leur provenance culturelle jamais remise en question.

LES INSTRUCTIONS font écho à ce conditionnement. En place de la commune fiche de médiation, le public s’est vu remettre un mode d’emploi indiquant la marche à suivre pour visiter l’exposition de manière optimale. Une fois de plus, il s’agit de mettre la priorité sur un rapport au bon geste, à la norme et au temps efficace.

Le salut, nous a-t-on dit, viendrait du travail et de la production. Il serait la pénitence qui sauve de la chute. L’inactivité, dans ce rapport de causalité, deviendrait la rouille qui gangrène l’être et la société. LISTES, dernière pièce de l’exposition, met en scène ce travail servant à écarter l’Angoisse. Elle présente la vie comme fuite dans l’action. Mais l’Angoisse ressurgie d’elle-même, il s’agit uniquement d’un déplacement de l’angoisse du vide vers l’angoisse culpabilisante de l’inaction.

HYPERACTIVITÉ

Exposition personnelle
Du 25 avril au 10 mai 2009

Au Bon Accueil, Rennes
bon-accueil.org

Exposition dans le cadre des Projets LAB