IMPATIENCE
Ecran de veille, 2011




CITIUS-ALTIUS-FORTIUS
Bâche plastique,
230 x 130 cm,2013


IMPATIENCE
Ecran de veille, 2011


ROBINSONNADES
Impressions numériques et support en plexy, depuis 2008


INSOMNIE
Pierre noire sur papier,
32 x 32 cm,2016


GRAALS
Cire, 2017


ROBINSONNADES
Impressions numériques et support en plexy, depuis 2008


ROBINSONNADES
Impressions numériques et support en plexy, depuis 2008




GRAALS
Cire, 2017


XPIR
Affiche, 2012


INSOMNIE
Pierre noire sur papier,
32 x 32 cm,2016


XPIR
Affiche, 2012


ROBINSONNADES
Impressions numériques et support en plexy, depuis 2008


INSOMNIE
Pierre noire sur papier,
32 x 32 cm,2016


INSOMNIE
Pierre noire sur papier,
32 x 32 cm,2016


ROBINSONNADES
Impressions numériques et support en plexy, depuis 2008



ROBINSONNADES
Impressions numériques et support en plexy, depuis 2008




INSOMNIE
Pierre noire sur papier,
32 x 32 cm,2016




XPIR
Affiche, 2012


INSOMNIE
Pierre noire sur papier,
32 x 32 cm,2016



LES COMPLEXES DE DECUBITUS(ETUDE)
Graphite sur papier, 2012


ROBINSONNADES
Impressions numériques et support en plexy, depuis 2008



LES COMPLEXES DE DECUBITUS(ETUDE)
Graphite sur papier, 2012




LES HISTOIRES DU SOIR EN 5MIN
Son, 5min en boucle, 2012


ROBINSONNADES
Impressions numériques et support en plexy, depuis 2008


LES COMPLEXES DE DECUBITUS(ETUDE)
Graphite sur papier, 2012


IMPATIENCE
Ecran de veille, 2011




HOME, SWEET HOME

Dans son projet pour Sans Titre, Thomas Tudoux a décidé d'investir pleinement cette proposition d'exposition domestique en faisant de la maison le sujet même de son projet. Pour ce faire, il a choisi de respecter au maximum l'agencement habituel du mobilier afin de garder les fonctionnalités de cette pièce de vie.

HOME, SWEET HOME, le titre de l'exposition confirme ce choix. Cette formule prononcée dans un soupir de soulagement souligne généralement un retour à la maison bien mérité après une dure journée de labeur. Mais dans ce foyer investi par l'artiste, il semble impossible de trouver des moments vides d’activités et donc de décrocher.

Comme le dit Jonathan Crary* « Dans le paradigme néolibéral mondialisé, le repos est fondamentalement un truc de losers ». Il faut donc toujours être actifs au sein de notre « économie de l’attention » qui, en monnayant aussi bien notre temps d'activité que notre temps libre, estompe les frontières naturelles entre sphère privée et professionnelle.

Cette « maison témoin » de notre hypermodernité, nous propose ce quotidien sous stimuli constants. Désormais, l'avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt... et qui ne se couchent jamais !


*Jonathan Crary, 24/24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 : le capitalisme à l’assaut du sommeil, La découverte, Paris, 2014

HOME, SWEET HOME

Exposition domestique
samedi 9 juin 2018
de 11h à 20h

Collectif SANS TITRE
21 rue J. Claude Camors
35700 Rennes