Partenariat :
Aurélie Mourier (37), Pauline Ciquier (15), Stéphanie Chifaudel (13), Aurélie Denis (13), Emilie Etemad (13), Pedro Pereira (13), Alex Lécuiller (12), Audrey Pennachio (8), Audrey Brouxel (6), David Cenciai (6), Jean-Benoit Lallemant (6), Damien Marchal (6), Alexandre Moineau (6), Daniel Perez Vega (6), Hélène Colineaux (5), Romain Courapied (5), Pierre Ernst (5), Stéphane Jarry (5), Cécilia Ollivier (5), Benjamin Paré (5), Johanna Rocard (5), Léna Barbier (4), Béryl Begon (4), François Geslin (4), Alexandra Gillet (4), Sylvain Jomier (4), Annie Mahot 4), Milena Marinho da Silva Rocha (4), Camille Planeix (4), Rémy Albert (3), Fabien Brigant (3), Manuel Buet (3), Leslie Chaudet (3), Pricille Magon (3), Simon Poulain (3), Audrey Taccori (3), Julie Tudoux (3), Olivier Tudoux (3), Sophie Marey (2), Aurélien Pelletier (2), Vincent Rubat du Mérac (2), Janice Zadrozynski (2), Séverine Cailleau (1), Lucie Cottier (1), Isy (1), Raphaële Jeune (1), Sue-Huyn Kim (1), Gwenvael Launay (1), Claire Laurent (1), Catherine Lécuiller (1), Claire Migraine (1), Sophie Vignitchouk (1).


Photographies :
Nicolas Lelièvre

Remerciements :
Olivier Armillotta, Pierre Galopin, Antoine Huet, Eloïse Krause, Sophie Marrey, Gwenn Merel, Camille PLaneix, Olivier Pertuisel, Blandine Tuffier

Collection publique : FRAC Bretagne

14,75/20

Installation, dimension variable, 2010>2014

J’ai invité, pendant 9 mois, 52 instituteurs amateurs à me dicter l’intégralité du roman jeunesse TREIZE A LA DOUZAINE de Frank et Ernestine Gilbreth. L’ouvrage raconte la jeunesse de 12 enfants élevés par un père spécialiste du rendement qui considère que tout ce qui est bon à l’usine est bon à la maison et réciproquement. Le titre de l’installation – 14,75/20 – est ma moyenne générale sur l’ensemble de ces 272 dictées. Les copies sont présentées sous forme d’une installation qui plonge le visiteur dans un espace imprégné de souvenirs d’enfance, de répétition, de cadence et d’évaluation.